Skip to main content

You are here

hypofertilité

HYPOFERTILITÉ : QUAND DOIT-ON CONSULTER ?

Avant de parler d’hypofertilité, il faut bien avoir conscience que rares sont les femmes qui tombent enceintes juste après avoir arrêté leur contraception. Vous et votre conjoint pouvez attendre plusieurs mois voire un an avant de commencer à vous inquiéter.

QUAND CONSULTER SI VOUS N’ARRIVEZ PAS À DÉMARRER UNE GROSSESSE ?

Si vous avez entre 25 et 35 ans et que vous venez d’arrêter la pilule, il est normal que votre corps mette du temps à remettre ses cycles en place : vous pouvez attendre une bonne année sans vous inquiéter avant de penser à consulter.

Entre 35 et 40 ans, la fertilité diminuant rapidement, vous pouvez consulter sans attendre afin d’identifier le plus tôt possible une éventuelle hypofertilité.

Après 40 ans, la fertilité est moindre mais, en cas de besoin, les techniques médicales permettent aujourd’hui de mener une grossesse en toute sécurité.

Les couples qui ont du mal à concevoir un enfant pourront trouver lors d’une consultation spécialisée dans la procréation médicalement assistée, le soutien nécessaire pour faire aboutir leur projet.

RÉSOUDRE LES PROBLÈMES DE FERTILITÉ

Un couple sur cinq environ en France rencontre des problèmes de fertilité. Ils peuvent concerner aussi bien l’homme que la femme. Si c’est la femme qui rencontre un problème d’hypofertilité, un traitement médicamenteux peut suffire à stimuler la production ovarienne. Si l’homme est concerné, il existe également de nombreuses solutions pour identifier et contourner le problème. Avant d’avoir effectué des examens, il est donc inutile de conclure à un problème de fertilité chez l’un ou l’autre des partenaires !

En cas de doute ou d’inquiétude, prenez rendez-vous avec votre gynécologue. Il pourra évaluer la situation et effectuer des tests si nécessaire.