Skip to main content

You are here

calcul date ovulation

CALCULER SA DATE D’OVULATION

La fertilité ou capacité à procréer, va de pair avec le déroulement du cycle d’ovulation : ce dernier est marqué chez la femme par la maturation d’un ovule et sa libération des ovaires une fois mature. Cette expulsion s’appelle l’ovulation. L’ovule va alors pouvoir rencontrer les spermatozoïdes présents et, peut-être, être fécondé !

CYCLE D’OVULATION : IDENTIFIER LA PÉRIODE LA PLUS FERTILE

Identifier précisément la date de l’ovulation permet de cibler la période durant laquelle le couple a le plus de chance de concevoir un enfant. L’ovule et les spermatozoïdes survivent respectivement 24 heures et de 4 à 6 jours dans les organes génitaux féminins. La période la plus fertile recouvre donc quelques jours avant l’ovulation et le jour de l’ovulation.

On estime que deux rapports par semaine permettent avec certitude de ne pas rater la période fertile du cycle !

CALCULER LA DATE HYPOTHÉTIQUE DE VOTRE OVULATION

En général, les dates et durées du cycle féminin sont des moyennes. La durée moyenne du cycle est de 28 jours à partir du premier jour des règles. L’ovulation interviendrait à peu près 14 jours après la date des dernières règles et 14 jours avant les prochaines.

En réalité, la durée du cycle est variable d’une femme à l’autre. Ainsi, certaines ont des cycles de 30 voire 32 jours. La date d’ovulation dépend de cette durée.

Si le cycle est plus long, par exemple 32 jours, l’ovulation devrait avoir lieu le 18e jour à compter du 1er jour des règles.

Chez certaines femmes, la phase post-ovulatoire peut être plus courte et les règles survenir 12 ou 13 jours après l’ovulation.

Ces moyennes permettent de comprendre les différentes étapes du cycle mais elles ne sont pas très précises ! L’identification exacte du jour de l’ovulation est alors plutôt difficile.

DÉTERMINER LA DATE DE L’OVULATION : LES MÉTHODES POUR CONNAÎTRE SON CYCLE

  • Faire sa courbe de température

Cette méthode permet de vérifier la présence de l’ovulation dans le cycle et d’estimer la période de fertilité. Tous les matins, prenez votre température au réveil et reportez-la sur un graphique. Placez les jours sur la ligne horizontale et la température (de 35 à 38 °C suffit) sur la verticale. Lorsque l’ovulation est absente, la courbe reste plate. Lors de l’ovulation, vous verrez une chute de la température, rapidement suivie par une élévation d’à peu près 0,5 °C. Pour bien voir cette hausse soudaine, il faut prendre sa température dans les mêmes conditions tous les jours (le matin au réveil et à la même heure). Bien entendu, si vous avez une petite fièvre, cela fausse les résultats !

  • Observer sa glaire cervicale

En insérant un ou deux doigts dans le vagin, les sécrétions au contact du col utérin peuvent être recueillies : cette « glaire cervicale » est une substance destinée, au moment de l’ovulation, à permettre aux spermatozoïdes de migrer. Elle varie au cours du cycle : d’une texture blanche et collante, elle devient transparente et étirable comme du blanc d’œuf. Ce changement montre que vous êtes proche de la période d’ovulation !

  • Doser les hormones

Les dosages réalisés sur prélèvement sanguin ou urinaire (tests d’ovulation vendus en pharmacies) permettent de vérifier la présence de l’ovulation : le taux d’œstrogènes augmente, de même que le taux d’hormones produites par l’hypophyse. On détecte, par exemple, une forte augmentation de la LH (luteinizing hormone) de 24 à 36 heures avant l’ovulation.