Skip to main content

You are here

calcul ovulation

CALCUL DE L’OVULATION : COMMENT BIEN L’IDENTIFIER* ?

Complexe, le corps féminin parle un langage sophistiqué qu’il n’est pas toujours facile à comprendre sans les bonnes clefs. Ainsi, l’ovulation est un phénomène naturel, mais parfois capricieux. Heureusement, certains signes aident à la repérer. Encore faut-il les connaître !

Il est possible de calculer en partie son ovulation, dès lors que l’on connaît bien ses cycles menstruels et le fonctionnement de son corps. Même si la date de l’ovulation varie, elle peut être détectée par une série d’indices. Ceux-ci peuvent être utiles lorsque l’on cherche à tomber enceinte, mais restent peu fiables lorsque l’on veut éviter une grossesse.

Comment déterminer sa date théorique d’ovulation avec le calendrier ?

Pour connaître la date théorique de votre prochaine ovulation, il vous faut connaître la durée moyenne de votre cycle menstruel (entre 20 et 40 jours), et le premier jour de vos dernières règles. A priori, votre ovulation survient en milieu de cycle : le calcul devrait donc être simple en théorie puisqu’il suffirait de retrancher 14 jours à la date prévue de votre prochain cycle (soit le premier jour des règles).

En réalité, le nombre de 14 jours est une moyenne, et la période entre l’ovulation et les règles suivantes est variable. Ainsi, certaines femmes ont une phase post-ovulatoire plus courte avec des règles qui surviennent 12 ou 13 jours après, tandis que d’autres ont une phase plus longue, avec des règles survenant 14 ou 15 jours après.

Pour être sûre de vous, il est préférable de doubler ce calcul avec d’autres observations de signes physiologiques, comme la baisse de la température ou l’aspect de la glaire cervicale.

Les signes révélateurs de l’ovulation qu’il faut noter sur votre calendrier

Pour identifier votre période d’ovulation, la première méthode consiste à prendre votre température tous les matins. Une légère baisse peut être due à l’ovulation. A noter que la variation reste faible et qu’une fièvre peut de toute évidence fausser totalement les mesures.

L’autre signe marquant l’ovulation est le moment où la glaire cervicale prend un aspect filant comme du blanc d’œuf.

Ces deux événements-clefs du cycle, qui surviennent le jour même de l’ovulation ne sont pas évidents à repérer à temps mais peuvent permettre d’obtenir un calcul de l’ovulation plus précis.

Bien utiliser le calendrier d’ovulation

Si vous souhaitez tomber enceinte*, calculer votre date d’ovulation et repérer vos périodes de fertilité peuvent être importants pour mettre toutes les chances de votre côté. Si vos cycles sont très réguliers, il est possible que vous constatiez que votre ovulation est elle aussi très régulière. Il sera ainsi plus facile de la prévoir.

Notez précisément vos jours de débuts et fins de règles, ainsi que les jours où vous avez observé des signes d’ovulation (indices physiologiques, tests en pharmacie ou température).L’ensemble de ces indications devrait vous permettre de prévoir à peu près la date de votre prochaine ovulation.

En revanche, pour calculer votre date d’ovulation de manière plus précise, mieux vaut se fier à un test de grossesse et/ou d’ovulation disponible en pharmacie sans ordonnance. Il vous donnera entre 24 et 48h à l’avance votre période de fertilité, grâce à un dosage urinaire de l’hormone lutéinisante (LH), à son maximum pendant la période d’ovulation.

Attention : si le calendrier des règles et de l’ovulation peut vous aider à estimer une période d’ovulation, il ne doit en aucun cas vous servir de point de repère sur lequel baser une méthode contraceptive naturelle. Il est certes possible d’estimer une date probable de fertilité mais la nature réserve toujours des surprises !

*Nous vous informons que VANIA® ne pourra être tenu responsable pour ces estimations basées sur le calcul de votre cycle menstruel. L’estimation des jours fertiles ne peut être totalement fiable et signifie seulement que la conception est la plus probable pendant cette période. L’utilisatrice du calendrier reste seule responsable des données qu’elle indique et de l’interprétation qu’elle en fait. Le calendrier n’est qu’un outil mis à sa disposition.