Skip to main content

You are here

vaginite, infection vaginale

VAGINITE, INFECTIONS VAGINALES : COMMENT LES RECONNAITRE ET LES PREVENIR ?

Les vaginites sont des inflammations de la muqueuse du vagin très fréquentes et bénignes. Si certains symptômes apparaissent, il devient nécessaire de consulter. Ils peuvent être le signe de la présence d’une infection ou d’une mycose : deux maladies qui nécessitent une visite chez votre gynécologue.

VAGINITE : LES SYMPTÔMES À IDENTIFIER

Une petite sensation d’inflammation au niveau du vagin peut être bénigne et disparaître d’elle-même. Par contre, lorsque les pertes vaginales sont mêlées de sang, que s’y ajoutent des démangeaisons, une sensation de brûlures en urinant ou des douleurs pendant les rapports sexuels, elles peuvent être le signe d’une mycose, d’une infection bactérienne, d’une vaginose ou d’une infection parasitaire. Ces infections, transmissibles par voie sexuelle, sont souvent dues à un déséquilibre de la flore vaginale. Elles doivent être traitées !

UNE FLORE PROTECTRICE À CHOUCHOUTER

Les bactéries de la flore vaginale protègent le vagin contre les infections et le milieu extérieur. Cette flore est très sensible et peut être déséquilibrée par les hormones (pilule contraceptive, grossesse), des erreurs d’hygiène corporelle (par exemple si vous utilisez des savons ou des produits de toilette trop agressifs ou trop acides), si vous vous lavez trop souvent dans la journée, si vous portez des vêtements trop serrés ou prenez des antibiotiques. La prise d’antibiotiques pour lutter contre une maladie due à une bactérie peut suffire à détruire une partie de la flore vaginale, laissant un champignon, le Candida albicans, responsable de la candidose, se développer.

LES CONSEILS POUR PRÉVENIR MYCOSES ET INFECTIONS

Le meilleur moyen de prévenir les vaginites consiste, tout simplement, à prendre soin de son hygiène intime afin de préserver l’équilibre de sa flore vaginale. Pour cela :

  • Utilisez un produit d’hygiène intime (gel intime) à pH alcalin qui lutte contre l’acidité propice au développement des champignons (attention à ne pas l’utiliser à l’intérieur du vagin) ;
  • Changez de sous-vêtements tous les jours, préférez-les en coton et lavez-les à haute température ;
  • Faites attention aux serviettes de bain. Faites-les bien sécher, préférez-les en coton et évitez d’emprunter celles d’une autre personne ;
  • Séchez-vous bien après la douche;
  • Ne gardez pas un maillot mouillé sur vous;
  • Ne portez pas de pantalons trop serrés. Ils créent une zone humide, propice au développement des champignons;
  • Portez un préservatif pour ne pas contaminer votre partenaire.