Skip to main content
règles abondantes

RÈGLES ABONDANTES : LES SOLUTIONS

Quand vous avez vos règles, vous avez  l’impression que vous saignez beaucoup et durant plus de 6 jours ? Vous devez changer de tampon ou de serviette toutes les heures ? Vos règles vous gênent dans votre vie de tous les jours lors de sorties à la piscine, de longs trajets… ? Nos conseils et explications.

COMMENT MIEUX VIVRE AU QUOTIDIEN ?

Fatigue, gêne… les règles abondantes ont des incidences sur votre quotidien. Voici quelques conseils pour vivre cette période plus sereinement.

  • Les règles abondantes fatiguent ! N’hésitez pas à alléger votre emploi du temps pour ne pas vous fatiguer davantage ! 
  • Utilisez les protections de capacités maximales. Les serviettes hygiéniques de format et d’épaisseur maxi sont prévues pour les flux menstruels importants. Si vous utilisez des tampons vous pouvez compléter leur protection en portant également une serviette hygiénique ou un protège-slip.
  • Faites un peu d’exercice antistress, comme du yoga.
  • Évitez les régimes trop sévères comme les régimes hyperprotéinés. Ils sont susceptibles d’occasionner des saignements excessifs.
  • Pensez à compléter votre alimentation par du fer et de l’acide folique, présents dans tous les légumes verts à feuilles. À la longue, des règles abondantes peuvent conduire à de l’anémie, un déficit en fer qui entraîne faiblesse et fatigue.

RÈGLES ABONDANTES : COMMENT LES LIMITER ?

Le traitement n’est pas toujours indispensable, sauf si vous avez un fibrome, rarissime chez la jeune fille. Mais Il existe nombre de solutions pour limiter le flux des règles trop abondantes et vous permettre de faire face plus sereinement à ces désagréments menstruels. Avant toute chose, consultez votre gynécologue qui pourra vous orienter vers l’une des solutions suivantes.

Parmi elles, les médicaments hormonaux (progestatifs) ou la pilule contraceptive contribuent à mieux réguler les saignements. D’autres médicaments ont une action hémostatique, c’est-à-dire qu’ils stoppent les hémorragies. La pose d’un stérilet hormonal peut également contribuer à régler ce problème, car la progestérone a la propriété de réduire l’épaisseur de la muqueuse utérine, ce qui réduit les saignements.

Renseignez-vous également sur les remèdes proposés par les médecines naturelles ou alternatives : certaines plantes ont en effet des vertus hémostatiques ou régulatrices d’hormones. Ainsi en est-il par exemple de la prêle, de la bourse à pasteur, de la pimprenelle ou bien encore de l’achillée millefeuille, autant de plantes antihémorragiques, réputées pour réduire le volume des règles. En revanche, attention à celles qui augmentent les saignements, comme le millepertuis. Vous pouvez les prendre en teinture-mère, en infusion ou en gélules. Des remèdes homéopathiques spécifiques existent également comme Melilotus ou Phosphorus. Demandez conseil à votre pharmacien et à votre médecin !