Skip to main content

You are here

protection urinaire, fuite urinaire

INCONTINENCE URINAIRE TRAITEMENTS ET SOLUTIONS

Première étape incontournable : en parler à votre gynécologue ou à votre médecin. Il pourra déterminer, grâce à un questionnaire et, si nécessaire, à des examens, l’origine de votre incontinence urinaire. Même si l’incontinence est souvent perçue comme un sujet tabou, il ne faut pas hésiter à en parler. De nombreux traitements existent, il serait dommage de s’en priver. De plus, 3 millions de femmes françaises de tout âge sont concernées par le phénomène. Vous n’êtes certainement pas un cas isolé !

LES TRAITEMENTS

Incontinence urinaire indépendante de l’effort

Dans le cas d’une incontinence d’origine nerveuse, des médicaments spécifiques ciblant la vessie permettent de réduire les fuites. Les techniques de relaxation peuvent également être très utiles.

Incontinence urinaire d’effort

Le premier traitement à envisager en cas d’incontinence d’effort est une rééducation périnéale. Vous vous exercerez à un meilleur contrôle des muscles de votre plancher pelvien. Surveillez également votre ligne, les excès de poids ont tendance à aggraver les prolapsus.

La pose d’un pessaire, petit anneau que l’on place autour du col de l’utérus et qui a pour objectif de faire « remonter » les organes, peut être une solution, même si elle est plus rarement utilisée aujourd’hui (risques pour le col).

Deux petits ballonnets placés de chaque côté de l'urètre peuvent également permettre d’éviter ou de réduire les fuites urinaires. Leur pose ne s’envisage qu’en cas d’échec de la rééducation.

Si le prolapsus est trop important, l’intervention chirurgicale est à envisager. Différentes techniques existent. Votre chirurgien choisira avec vous celle qui vous convient le mieux.

LES SOLUTIONS

Dans le cas où votre incontinence est périodique (suite à une grossesse par exemple) ou légère, il existe des solutions pour limiter les fuites et être plus à l’aise.

Premier conseil de bon sens : limitez votre consommation de liquides (eau, café, boissons en tout genre…) lorsque vous êtes hors de chez vous ou que vous n’avez pas facilement accès à des toilettes (lors de longs trajets en voiture, d’un spectacle…). N’oubliez pas de compenser ensuite en vous hydratant !

Portez et ayez toujours sur vous des protections contre les fuites urinaires. Elles évitent l’inconfort du contact avec l’urine et les odeurs, souvent gênantes. Discrètes et adaptées, elles vous permettront de vous sentir en sécurité en toutes circonstances.