Skip to main content

You are here

complément alimentaire ménopause, homéopathie méno

LES SOLUTIONS POUR MIEUX VIVRE SA MÉNOPAUSE

Si vous n’avez pas eu de menstruations pendant 12 mois consécutifs, vous êtes ménopausée ! En France, La ménopause survient autour de l’âge de 50 ans dans 80 % des cas. Mis à part les mesures diététiques et d’hygiène de vie qui s’imposent, quels sont les traitements, les compléments alimentaires ou homéopathiques conseillés susceptibles de vous permettre de mieux vivre votre ménopause ?

LE TRAITEMENT HORMONAL SUBSTITUTIF : LE THM

Le traitement hormonal de la ménopause (THM), souvent proposé aux femmes ménopausées, consiste à administrer des hormones pour remplacer celles que les ovaires ne produisent plus. Outre le traitement des symptômes nuisant à la qualité de vie, le THM a pour objectif la prévention de l’ostéoporose et la diminution des œstrogènes entraînant une fragilisation de toute la structure osseuse.

Certaines études menées aux États-Unis ont montré que, comme tout produit actif, ils n’étaient pas dénués d’effets secondaires. Votre gynécologue est la personne la mieux placée pour identifier les bénéfices et les risques et vous conseiller de suivre ou non ce traitement.

SOJA, PLANTES, HOMÉOPATHIE : DES SOLUTIONS DOUCES

Parce qu’ils contiennent des œstrogènes naturels, les aliments à base de soja sont conseillés pour prévenir les troubles de la ménopause. Cependant, il faudrait en manger plusieurs kilos par jour pour avoir un effet hormonal mesurable (comparable à celui des THS) ! Ils sont en revanche contre-indiqués chez les femmes qui ont des antécédents familiaux de cancer du sein.

Certaines plantes sont traditionnellement préconisées contre les bouffées de chaleur et autres troubles de la ménopause, telles que la sauge ou l’actée à grappes noires ou bien encore le millepertuis ou le yam (igname sauvage). Certains compléments alimentaires pour la ménopause contiennent des extraits de ces plantes. Si vous souhaitez y avoir recours, prenez conseil auprès d’un spécialiste car leur utilisation n’est pas anodine.

L’homéopathie propose également des traitements légers, adaptés à chaque cas.

Parlez-en avec votre médecin ou votre gynécologue pour choisir des solutions les plus adaptées.