Skip to main content

You are here

Absence de règles prolongée

ABSENCE DE REGLES PROLONGEE : ET SI C’ETAIT LA MENOPAUSE ?

Un retard de règles qui se prolonge au-delà de quatre mois consécutifs ? Vous avez 45 ans environ ? C’est peut-être tout simplement les premiers signes de la ménopause dont le processus finira par entraîner l’arrêt définitif des règles. Si la ménopause ne concerne que très rarement les femmes de moins de 45 ans en moyenne, elle se manifeste par différents symptômes.

Reconnaître les signes de la ménopause

La ménopause est précédée de symptômes caractéristiques, notamment des troubles de règles : règles plus douloureuses qu’avant, plus ou moins abondantes qu’avant, raccourcissement ou rallongement des cycles, métrorragies (pertes de sang hors des règles)… Ces symptômes peuvent ainsi signaler une préménopause, qui doit être confirmée par un médecin après une série d’examens.

L’insuffisance ovarienne précoce

Au-delà de quatre mois consécutifs d’absence de règles, on peut suspecter une insuffisance ovarienne précoce (IOP), qui peut survenir avant l’âge de 40 ans. L’insuffisance ovarienne précoce entraîne des perturbations dans le fonctionnement normal des ovaires, et avec elles, des retards de règles. Mais elle est également marquée par l’apparition d’autres symptômes, tels que les bouffées de chaleur ou les troubles de l’humeur par exemple, habituels lors de la ménopause.

Seul un médecin, sur la base d’analyses sanguines (dosages hormonaux) ou d’une échographie ovarienne pourra établir un diagnostic d’insuffisance ovarienne précoce.