Skip to main content
sexualité hygiène intime

SEXUALITÉ ET HYGIÈNE INTIME

L’hygiène intime est associée à la propreté du corps et au respect de soi. Elle permet de se sentir propre et… plus à l’aise devant son partenaire ! Les odeurs corporelles, tant pour la femme que pour l’homme, peuvent être gênantes. Point sur les réflexes à adopter pour être sûre de soi.

SE LAVER, OUI, MAIS PAS TROP

La toilette intime est essentielle. Il faut cependant veiller à ne pas trop se laver, en particulier avec des produits agressifs ou très parfumés. Cela expose en effet au risque de détruire la flore bactérienne si fragile et de donner un terrain propice à des infections et à des mycoses, elles-mêmes souvent à l’origine de mauvaises odeurs !

Bannissez les gants de toilettes, ce sont des nids à microbe, les douches vaginales, les bains moussants et les huiles essentielles mal dosées.

Privilégiez les savons doux ou les produits d’hygiène intime conçus pour respecter la flore vulvo-vaginale tels que le gel de toilette intime doux VANIA® Kotydia® Tolérance Optimale. Ne les utilisez pas à l’intérieur du vagin.

HYGIÈNE ET SEXUALITÉ

Bien sûr, lorsqu’on se lave c’est pour sentir bon, ou tout du moins ne pas sentir mauvais. Lorsque vous êtes avec votre partenaire, avant un rapport, chacun a sa solution pour se rafraîchir. Si vous trouvez que votre odeur est gênante, ou que vous avez des pertes, vous pouvez tout à fait, à l’occasion d’un passage aux toilettes, utiliser des lingettes intimes pour vous sentir plus à l’aise. Pensez également aux protège-slips, idéaux pour protéger votre lingerie la plus sexy ! Enfin, autre solution : proposez à votre partenaire, tout simplement et de façon très ludique, d’aller prendre une douche ou un bain (pas moussant) ensemble !

PRÉVENIR LES INFECTIONS URINAIRES

L’urètre, le conduit par lequel passe l’urine, peut, sollicité par les frottements au cours des rapports sexuels, se trouver enflammé et laisser migrer des bactéries, causes d’une infection urinaire, ou cystite, surnommée aussi « maladie de la lune de miel » et qui impose un traitement antibiotique. Pour éviter ce genre de désagrément, il est important d’aller uriner après chaque rapport sexuel. En cas de fragilité particulière, des traitements préventifs visant à renforcer l’immunité contre les infections urinaires existent. Et n’oubliez pas de boire beaucoup d’eau, au moins 1,5 litres par jour !