Skip to main content

You are here

suivi grossesse

SUIVI GROSSESSE : LES VISITES OBLIGATOIRES CHEZ LE GYNECOLOGUE

Au cours d’une grossesse, sept examens et trois échographies sont prévus. Ces consultations sont prises en charge à hauteur de 100 % du tarif conventionné par la sécurité sociale. Vous pouvez vous y rendre seule ou avec le futur papa !

PREMIER TRIMESTRE DE GROSSESSE : LA PREMIÈRE CONSULTATION 

Ce premier rendez-vous est l’occasion d’un examen général complet, avec plusieurs analyses :

  • Détermination du groupe sanguin, sérologie toxoplasmose et rubéole, HIV ;
  • Analyses d’urines : albuminurie et glycosurie.

Vous recevrez également les papiers pour déclarer votre grossesse.

SUIVI DE GROSSESSE : LES SIX CONSULTATIONS SUIVANTES

Les consultations suivantes auront lieu régulièrement, chaque mois, à partir du quatrième mois de grossesse et jusqu'à la date de l'accouchement. Votre gynécologue pourra ainsi surveiller le développement de votre bébé.

LES ÉCHOGRAPHIES : TROIS RENDEZ-VOUS FORTS

  • Une échographie de datation, entre 11 et 13 semaines d'aménorrhée permet comme son nom l’indique de « dater » le début de la grossesse. Elle permet également de dépister d’éventuelles anomalies chromosomiques (trisomies…) en complément de l’analyse sanguine.
  • Une échographie morphologique, couplée au troisième examen prénatal (5e mois), permet de vérifier que le bébé se développe normalement et de déterminer le sexe. Le médecin peut vous l’annoncer ou non. C’est à vous et à votre conjoint de décider. Si vous ne souhaitez pas connaître le sexe de votre enfant, informer votre gynécologue, il gardera le secret jusqu’à l’accouchement !
  • Une échographie dite « du bien-être fœtal », vers 31-33 semaines d’aménorrhée, permet de voir la position du bébé et de déterminer la meilleure méthode pour l’accouchement.

LES EXAMENS COMPLÉMENTAIRES

Si vous avez plus de 38 ans, on vous proposera une amniocentèse. Cet examen repose sur un prélèvement du liquide amniotique dans lequel baigne le fœtus. Il permet de dépister une éventuelle anomalie génétique, en particulier une trisomie.

Si vous n’avez jamais eu la toxoplasmose (sérologie toxoplasmose négative), vous devrez effectuer une prise de sang tous les mois pour vérifier que vous n’avez pas attrapé le parasite au cours de votre grossesse.

De même, si vous êtes de rhésus négatif, vous pouvez fabriquer des anticorps qui mettent en danger la santé du bébé. Une prise de sang mensuelle pourra vérifier que ces anticorps sont bien absents.